La région Poitou-Charentes mise sur les énergies renouvelables

Dans le cadre du projet Tiper, l’unité de méthanisation de Thouars, dans les Deux-Sèvres, est entrée en fonction.

Tiper_Méthanisation © MethaneoLe 26 avril dernier, Ségolène Royal, Ministre de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie, a inauguré l’unité Tiper Méthanisation de Thouars, dans les Deux-Sèvres. Lancé depuis huit ans, ce projet phare de la région Poitou-Charentes a donné le jour à une usine de production d’énergie renouvelable basée sur la valorisation locale de biomasse, principalement agricole.

La méthanisation, le recyclage de la biomasse

Qu’est-ce que la méthanisation ? C’est un processus naturel de dégradation des matières organiques qui, en l’absence d’oxygène, se transforment en biogaz. L’usine ultra-moderne de Thouars reproduit ce phénomène, mais en accélérant le processus. Et quelle est sa matière première ? Hé bien les sous-produits agricoles et agroalimentaires (lisiers, déchets biologiques…), qu’elle transforme en énergie électrique et thermique. Initiée par deux thouarsais soutenus dans leur démarche par les agriculteurs locaux, le projet Tiper Méthanisation utilise aujourd’hui les ressources d’une soixantaine d’exploitations agricoles et entreprises de l’agroalimentaires situées dans un rayon de dix kilomètres. Elle traite plus de 70 000 tonnes de biomasse par an et sa production couvre les besoins en énergie et en électricité de 12 000 personnes. L’usine permet en outre une réduction de 7 000 tonnes des émissions de CO²  et une économie de 4 millions de litres de fuel par an.

Un temple des énergies renouvelables

L’unité Méthanisation de Thouars fait partie du projet Tiper, le parc des Technologies innovantes pour la production d’énergies renouvelables. Installé sur les anciens terrains de l’Etamat, l’Etablissement du matériel de l'Armée de Terre, Tiper est un pôle de développement et de recherche dans les énergies renouvelables. Lancé en 2005, le projet se divise en deux axes, la production, dont fait partie l’unité Méthanisation, et la Découverte, encore au stade de l’étude, dédiée à la formation et à la présentation des énergies renouvelables.

Le gaz, le vent et le soleil

Outre le recyclage de la biomasse, le projet Tiper prévoit deux autres unités, qui exploiteront respectivement le vent et le soleil. La première consiste en trois parcs de quatre à sept éoliennes, installés sur les terrains de l’Etamat et dans les communes limitrophes et qui, à terme, produiront l’énergie équivalente à la consommation de 82 000 habitants. La seconde est une centrale solaire photovoltaïque composée de trois groupes de panneaux solaires (pour un total de 100 000 panneaux) répartis sur les anciens terrains militaires, et couvrant une surface de 52 hectares. La construction vient de débuter, et l’inauguration du premier groupe pourrait intervenir avant la fin de l’année. A terme, la centrale couvrira les besoins énergétiques de 11 000 habitants. 

TENTEZ VOTRE CHANCE
Parure Zebrano à gagner
“Boucles d'oreilles, collier et bracelet”
Une parure Zebrano (valeur de 81€)
Inscrivez-vous !
Tirage au sort le 31 mai 2014
Fermer la fenêtre